Buzz Ads (728x90)







Des traces d’alcool dans le Coca et le Pepsi, selon le magazine « 60 millions de consommateurs ».


Plusieurs colas, dont les leaders Coca-Cola et Pepsi, contiennent de faibles traces d’alcool, révèle l’Institut national de la consommation (INC) après des tests menés pour la revue 60 Millions de consommateurs à paraître ce jeudi.

«Pour clore une rumeur persistante sur la présence d’alcool dans les colas, 60 Millions de consommateurs a réalisé ses propres dosages. Près de la moitié des colas testés contiennent de l’alcool à des doses cependant très faibles, jusqu’à 10 mg par litre (près de 0,001% d’alcool)», selon un communiqué.

Sur les 19 colas testés, 9 ne contiennent pas d’alcool (Carrefour classic et light, Super U, Auchan, Cora, Casino, Leader Price, U-Man Cola), 10 en contiennent moins de 10 mg/l (Coca-Cola classique, Light et Zéro, Pepsi classique et Max, Leclerc classique et Stévia, Dia, Breizh Cola) et le Soda Stream, une solution concentrée, en compte 272 mg/l.

En France, le Code de la santé publique prévoit que les boissons dites sans alcool puissent en contenir des traces, à un dosage inférieur à 1,2%.

La présence de traces d’alcool dans les colas, et en particulier dans le Coca-Cola, fait l’objet de discussions sur internet, notamment sur des forums consacrés à la religion musulmane qui se demandent si la boisson est conforme aux règles de l’alimentation hallal.

«Il est possible qu’il y ait des traces d’alcool qui viennent du process» de fabrication du Coca-Cola dont la recette est tenue secrète, concède Michel Pépin, directeur des affaires scientifiques et réglementaires de Coca-Cola France. Certains fruits par exemple contiennent des traces d’alcool, explique-t-il.

Coca-Cola certifie sur son site internet que ses boissons sont «non-alcoolisées» et reconnues comme telles «par les autorités gouvernementales de chaque pays».

«Par ailleurs la mosquée de Paris nous a fourni un certificat attestant que nos produits étaient tout à fait consommables par la communauté musulmane suivant l’avis de la commission Religieuse de la Mosquée de Paris», ajoute le fabricant.

De son côté, une porte-parole de Pepsi a reconnu que «certaines boissons rafraîchissantes sans alcool (pouvaient) contenir d’infimes traces d’alcool provenant des ingrédients utilisés», bien que «la recette des colas Pepsi ne contienne pas d’alcool

Sources : AFP




Enregistrer un commentaire

Disqus