Buzz Ads (728x90)







Carton rouge pour Vincent! 
Clara est partie. Stéphanie, restée une semaine supplémentaire, veut le ferrer.
Les nouveaux arrivants, Julien et Daniel, lui remontent les bretelles.


Alexia voit la possibilité d'une vengeance. Et tous attendent avec impatience la prochaine bataille de coqs dans la basse-cour.

Suite à l’élimination de Clara, Florine et Gautier pleurent. Florine se sent "seule au monde et abandonnée." Quant à Gautier, il ne lui reste plus que les yeux pour pleurer. Persuadé que Clara serait sauvée, il lui a offert l’ensemble de sa cagnotte. Comme il dit si bien, désormais il se trouve "peanuts" et pour se refaire "la frite", il va "devoir péter le secret d’Alexia." Attention! Clara est partie, Gautier joueur revient. Il se réjouit de l’arrivée de Julien qu’il admire. Il voit en lui un véritable alter ego, voilà enfin quelqu’un de stratège (et muni d’un cerveau) !


Un clou en chasse un autre. Anaïs en est persuadée : "pour oublier un mec, il faut se mettre avec un autre." Si Vincent a très bien compris le dicton, en remplaçant en moins de trois jours la femme dans son lit par sa nouvelle conquête Stéphanie, c’est au tour d’Alexia d’expérimenter cette semaine la vengeance. Daniel est bien décidé à l’aider : "ce n’est pas comme ça qu’on traite une fille." Avec Julien, ils font des leçons à Vincent. Alexia, en attendant, souffle et prend plaisir à regarder ses nouveaux mâles dans la maison.  Vincent s’excuse de nouveau devant elle, histoire de passer une bonne semaine supplémentaire avec Stéphanie. Il est content qu’elle relève la tête, il est "fier" d'elle. Il ne sait pas encore ce qu’il attend.


Julien est bien décidé à montrer que si Vincent a une belle gueule, il n’a pas de cerveau. Avec Gautier, il se charge de faire éclater les vérités au grand jour cette semaine. Vincent, quant à lui, se pense invincible. Stéphanie en est bien consciente, elle a encore du boulot pour dompter l’animal. Elle lance "l’opération verrou", parce qu'" avoir un homme c'est une chose, le garder c'est autre chose..." En effet, surtout quand il s’agit de Vincent.




Enregistrer un commentaire

Disqus