Un Franco-Algérien lance "le Parti de la Banlieue", nouveau mouvement politique pour défendre le multiculturalisme des cités françaises.

Un parti de la banlieue pour changer de politique en France

Abdel-Malik Djermoune, 50 ans, ancien responsable associatif et attaché territorial à la mairie de la ville d’Aubervilliers, veut une autre politique pour la France. "Depuis très longtemps, la banlieue essaye de se faire comprendre mais n’a jamais été écoutée", dit-il au site d’information Chouf-Chouf.
 
"Cette année nous célébrons les 30 ans de la marche des Beurs. Cette marche criait un seul mot: égalité. A SOS égalité, on nous a répondu SOS racisme et on nous a collé une main de fatma. C’était une façon de nous minorer!".

Le Parti de la Banlieue affiche un plan de 50 propositions. Avec des thèmes attractifs, Abdel-Malik Djermoune souhaite toucher les habitants de banlieue, et notamment les jeunes. Parmi les propositions: le droit de vote pour les étrangers, la légalisation du cannabis, la majorité civile à 16 ans ou encore la réhabilitation de la fonction de gardien d'immeuble.





Enregistrer un commentaire

Disqus