A la députée UMP Marie-Louise Fort qui interrogeait la ministre de la Justice sur le supposé "laxisme de la politique pénale depuis trois ans", le reliant aux affaires de pédophilie qui touchent l'Education nationale, Manuel Valls a choisi de lui répondre en personne.

"Il ne faut plus se laisser faire par des attaques, la démagogie", s'est énervé le Premier ministre. "La dignité vous aurait obligé à avoir un autre ton, une autre manière de traiter un sujet aussi grave", a-t-il lancé aux bancs de la droite.

Et de conclure sous les acclamations de la gauche: "Nous agirons avec la plus grande détermination pas pour vous mais pour les familles."








Enregistrer un commentaire

Disqus