Buzz Ads (728x90)







Le rappeur a réagi sur Instagram aux critiques émises après ses déclarations sur «Charlie Hebdo»

Booba met en garde les médias

«#jesuisfrançois»

Booba a aussi posté sur Instagram une vidéo du pape François, accompagné du hashtag - plein de dérision - «#jesuisfrançois».

En commentaire, le rappeur explique que le souverain pontife a déclaré que «la liberté d'expression n'autorise pas tout et [qu']elle doit s'exercer "sans offenser"». «Le pap'zer [le pape] et le Duc'zer [Booba] ont dit exactement la même chose. C'est bizarre, on ne le traite pas de terroriste [sic], lui», écrit-il ensuite.

La liberté d'expression est un "droit fondamental", a-t-il souligné. "Tuer au nom de Dieu" est une "aberration". Mais la liberté d'expression n'autorise pas tout et elle doit s'exercer "sans offenser", a-t-il martelé. Car "si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal. On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision", a-t-il insisté. #jesuisfrançois La dictature de la pensée n'existe pas chez moi. Le pap'zer et le duc'zer ont dit exactement la même chose. C'est bizarre on ne le traite pas de terroriste lui!!!! Médias menteurs et manipulateurs faites attention la prochaine fois que vous croisez le DUC! Si vous avez cette chance. #92i #lesgrandsespritsserencontrent
Une vidéo publiée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le 15 Avril 2015 à 20h13 PDT





Enregistrer un commentaire

Disqus